Clotures Grillages
Que planter dans son jardin en automne ?
Publié le 06-10-2020

Que planter dans son jardin en automne ?

L’arrivée de l’automne ne désigne pas l’arrêt des travaux de jardinage dans le jardin. En effet, le printemps et l’été ne sont pas les seules saisons adaptées aux différentes pratiques.
La saison des feuilles qui tombent et qui tourbillonnent est idéale pour planter certaines espèces que ce soit des fleurs, des arbustes ou bien des légumes.
A cette période-là, l’association d’une météo encore souvent clémente et humide accentue et favorise la croissance des plantes.

Pourquoi planter en automne ?

Il faut profiter du temps qu’offre cette saison avant les grosses gelées. En effet, planter ses différents végétaux en automne présente de nombreux avantages :

  • Après l’été le sol encore chaud permet un enracinement quasi immédiat,
  • Les jours de pluie se multiplient et fournissent l’humidité nécessaire au bon développement de vos plants,
  • A cette période la sève se retire des parties aériennes des plantes (c’est pourquoi les feuilles sèchent et tombent) afin qu’elles rentrent en repos végétatif. Cependant, le système racinaire reste actif et permet de se développer avant les grands froids.

Cependant, ces conseils sont avantageux si vous ne vivez pas dans un climat montagnard ou si votre terre ne retient pas trop d’eau ou est trop lourde. En effet, un climat trop froid ou une période avec des pluies trop excessives sont à proscrire : la terre gorgée d’eau à des chances d’asphyxier les racines.

Dans ces cas-là, il est préférable de repousser les plantations au Printemps.

« A la Sainte Catherine (25 novembre), tout bois prend racine »

Les arbres et arbustes

La meilleure saison pour installer des arbres fruitiers et bien l’automne. En effet, grâce aux différentes raisons indiquées plus haut, ces arbres s’implantent rapidement.

Le fraisier

Planter des fraises en automne

Avant tout, il est important de préciser que les fraisiers se plaisent dans toutes les régions de France !

Elles se plantent tout l’année, mais avec une préférence quand même pour le début de l’automne. Elles supportent sans problème les températures de l’hiver allant jusqu’à -20°C.
Avec une floraison en Avril/Mai, il faudra surveiller les gelées tardives qu’elles craignent.
Une terre riche en humus et légèrement acide ou neutre est l’idéal. Il faut surtout éviter les sols calcaires et/ou trop humides, au risque de voir le pied pourrir.
Enfin, il est conseillé de privilégier une exposition ensoleillée pour vos fraisiers.

Le tilleul

Cet arbre qui se décline en différentes espèces toutes aussi facile à cultiver et peu exigeant en entretien les unes que les autres.
Disposant d’une croissance rapide, il peut rapidement atteindre des hauteurs allant jusqu’à 40m maximum selon les espèces (25m en moyenne). De par sa taille, il a besoin d’espace pour se développer correctement afin de fournir un ombrage agréable en été.
Pour planter cet arbre, il est préconisé d’enrichir le trou creusé avec du compost, du fumier ou encore de l’engrais naturel puis d’arroser copieusement.
Le tilleul aime les sols riches et frais et a besoin de soleil. Très rustique, il résiste à des températures négatives allant jusqu’à -20°C.

Le cerisier

Planter un cerisier en automne

Le cerisier peut se planter d’Octobre à Avril. Cependant, pour pouvoir bénéficier de ses premières magnifiques fleurs, l’automne est à privilégier afin qu’il puisse s’enraciner avant l’hiver et profiter ainsi des pluies.
Aimant le soleil, le cerisier tolère tous les types de sols, à part ceux qui gardent trop l’humidité ou qui sont trop argileux.
Il s’adaptera partout en France sans problème, sauf pour les zones montagneuses au-dessus de 1000m d’altitude. Privilégiez un endroit isolé et ensoleillé mais assez protégé du vent car ses organes fertiles de fleurs sont sensibles. En effet, ils sont détruits dès que les températures passent en dessous de -3°C.

Le rosier

Planter des roses en automne

Que ce soit sur un balcon, une terrasse ou dans un jardin, les rosiers sont des arbustes incontournables.
La période de plantation des rosiers à racines nues se situe d’octobre à avril, mais il est fortement conseillé de privilégier l’automne, avant les gelées. Cependant, si le sol est trop humide, il est alors préférable d’attendre le printemps.
Planter un rosier est relativement facile. Pour cela, creuser un trou de 50x50x50cm puis il faut tailler les racines et supprimer les parties cassées ou abimées. Les racines doivent être enterrées sans trop tasser afin que les racines puissent facilement s’enfoncer dans le sol.
Lorsqu’il faut les arroser, il faut le faire de manière délicate à l’image de la pluie afin de tasser le sol.

Les fleurs

Il est possible de prolonger la belle saison en profitant de son extérieur durant l’automne. Si le jardinage en automne est souvent assimilé au ramasse de feuilles, certaines fleurs fleurissent durant cette période et d’autres apprécient tout particulièrement être planté à cette période.

Le lupin

Planter des lupins en automne

Les lupins se déclinent en de nombreuses espèces, vivaces ou annuelles, de tailles et de nombreuses couleurs. Il habille donc parfaitement les massifs d’un jardin et/ou les bordures tout au long de la belle saison.
Si vous les achetez en pots, il faut bien faire attention à ce qu’ils ne soient pas atteints par la maladie cryptogamique. Elle est caractérisée par l’apparition de tâches ou de zones brunes sur le feuillage.

Le muguet

Planter du muguet en automne

Cette plante vivace rhizomateuse est l’emblème du 1er Mai. Ses petites clochettes blanches et parfumées fleurissent entre les mois d’Avril et de Mai.
La rusticité du muguet est incroyable puisqu’il peut résister à des températures allant jusqu’à -28°C.
Il aime les sols limoneux, de frais à humides. Cependant, puisqu’il est de nature envahissante, il est recommandé d’éviter de le planter dans les massifs.
Pour atteindre sa taille maximale (20 à 25cm de haut), il a besoin d’être nourri grâce à un apport en compost ou en terreau de feuilles autour des pieds. Vous pouvez en rajouter au printemps si la terre est pauvre, mais il faut veiller à avoir la main légère car il déteste être étouffé.
Le muguet aime être planté au pied d’un arbre ou d’un mur plutôt orienté vers le nord.

Les pivoines

Planter des pivoines en automne

La plantation des pivoines se fait d’octobre à mars, hors période de gel bien sûr, même si ce sont des plantes rustiques. En faisant la plantation en début d’automne, la pivoine aura le temps de s’installer durant l’hiver pour apparaitre et se développer au printemps suivant.
Très exigeantes, les pivoines aiment les sols profonds, riches en humus, bien drainés et plutôt acides.

De par sa complexité en termes de plantation, la pivoine demande une certaine maitrise. En effet, il faut avant tout préparer le terrain environ 1 mois avant la plantation en apportant à la terre un compost (ou un fumier) avec de la tourbe.
Il faut ensuite espacer les plantes d’environ 80cm tout en creusant un trou assez profond, environ 40cm.

Les pivoines digèrent mal une transplantation et demandent environ 1 an pour refleurir après.

Les tulipes

Planter des tulipes en automne

La tulipe est une très jolie fleure à bulbe incontournable du jardin. Pour en avoir de belles au printemps, la plantation des bulbes doit se faire dès le début de l’automne, et ce jusqu’à la mi-décembre au plus tard.
Simples à cultiver, tous les sols leur conviennent, à condition qu’ils ne soient pas trop lourds. Si la tulipe préfère les emplacements ensoleillés, elle pousse normalement sous une ombre légère.
La durée d’un bulbe de tulipe est d’environ 2 à 3 ans, puis il faudra le jeter puisqu’il deviendra moins florifère.
Pour les planter, il faut creuser des trous de 2 à 3 fois la hauteur du bulbe afin de le protéger des gelées en les espaçant de 10cm. Au fond des trous, placer une poignée de terreau améliorera de façon significative la croissance et la floraison des bulbes.

Une fois plantées, l’entretien des tulipes est réduit au minimum. En effet, de par sa floraison au printemps, la tulipe ne nécessite aucun arrosage puisque la pluviométrie y est normalement suffisante.

Si la plantation se fait en pot, il faut alors arroser lorsque la terre est sèche en surface.

Au potager

Après un été fructueux en récolte, la plantation peut reprendre de plus belle.
Pour cela, voici une liste non exhaustive de légumes à planter en automne.

Les oignons

Planter des oignons en automne

Seuls les oignons en bulbilles se plantent en automne dans les régions aux hivers doux. Ce sont de très jeunes oignons  qui nécessitent moins de sarclage qu’un semis tout en garantissant une bonne récolte.
Pratique et économique, cette méthode offre bien souvent une belle récolte et des oignons plus gros, cependant le choix des variétés est nettement moins vaste qu’en graine.

Il faut donc semer directement en terre. Pour cela, il faut tracer des sillons peu profonds espacés de 20cm environ et y planter les bulbilles d’oignons tous les 15cm en les enfonçant légèrement. Enfin, il faut recouvrir  d’un peu de terre fine, puis biner régulièrement au début.

Il faut éviter des planter des oignons après des engrais verts ou des légumes de la famille des fabacées (haricots, pois, fèves, etc…) car ils redoutent les excès d’azote dans la terre.

Les salades

Le semis de salade n’est plus envisageable en automne. En effet, aux alentours de 20°C la germination pour les chicorées ne s’opère plus, et pour les laitues, le sol doit être à 16°C environ. Cependant, il est encore temps d’en planter !
Si vous avez planté dans l’année en cours des fabacées, l’apport d’azote apporté à votre terre sera parfait pour la laitue. En effet, l’azote continu un enrichissement du sol grandiose pour une bonne croissance des feuilles.

Il existe un bon nombre de salades qui résistent au froid et à l’humidité :

  • Laitues: Aurélia, Verpia ou Trocadero,
  • Batavia: Rossia,
  • Mâche: Gala, Ronde maraîchère ou encore la verte de Cambrai.

Les salades aiment les sols profondément ameublis et drainants. Pour cela, il est important de bien décompacter la terre avant la plantation.

Enfin, vous pourrez les récolter jusqu’au mois de Décembre.

L’artichaut

Si la douceur de l’arrière-saison le permet, l’artichaut peut être planté jusqu’en octobre.

Puisque c’est une plante vivace, comme l’asperge ou encore le fraisier, il est important de réserver un emplacement dédié. En effet, puisqu’il est très épuisant pour la terre, il est préférable d’attendre au moins 3 ans avant de la cultiver de nouveau       au même endroit. Sa vie productive dure quant à elle entre 3 et 4 ans. Il ne rentre dons pas dans une rotation de culture.

L’artichaut est exigeant. Il demande des sols riches, profonds, bien drainés et dans la mesure du possible ensoleillé mais abrité du vent. Il peut grimper jusqu’à 1,50m de haut.

Les épinards

Riches en vitamine C et en minéraux, les épinards sont facilement cultivables et ne nécessite que peu d’entretien.
Les semis d’automne s’effectuent de mi-aout à mi-octobre afin de pouvoir les récolter entre Octobre et Avril. C’est à cette période qu’ils donnent leur meilleur rendement.
Ils se cultivent dans un sol frais, consistant (dominante argileuse). Il est conseillé de faire, avant le semis, un apport de terreau, de fumier ou de compost.
Tout comme les oignons, il faut les semer en ligne dans des sillons de 3cm de profondeur distants de 25cm. Ensuite, il faut les recouvrir de terreau afin de garder l’humidité pour qu’ils germent. Cependant, il n’est pas nécessaire de le faire en automne car trop d’humidité pourrait leur nuire.

Elliot

J’aime traiter les sujets qui touchent à l’environnement.
Informer les lecteurs sur les différentes actualités, les astuces ou encore les bonnes pratiques pour essayer de sensibiliser le plus possible.

.