Clotures Grillages
Couverture canicule potager
Publié le 06-09-2019

Comment protéger son potager d’une canicule ?

Si l’on se plaint souvent de la pluie et du froid qui limitent le développement des plantations du potager, la canicule a elle aussi des répercussions : feuilles qui brûlent, manque d’eau, terre qui s’assèche et dans le pire des cas, la mort pour les plants les plus fragiles. Pour éviter cette mésaventure, l’équipe de Bien au Jardin vous donne ses meilleurs conseils de jardinage pour protéger le potager lors d’une période de canicule !

Qu’est-ce qu’une canicule ?

La canicule est un épisode de chaleur exceptionnel qui se produit en été et qui dure généralement plus de trois jours. La caractérisation thermique d’une canicule est très subjective puisqu’elle dépend de la sensibilité de la population et du lieu où elle se produit. Par exemple, en France, il est considéré qu’une période durant laquelle la température minimale est au-dessus de 22°c la nuit, et la température maximale est supérieure à 33°c le jour est considérée comme caniculaire. Le tout pendant une période de 72h consécutives.

Cette année, nous avons eu deux périodes caniculaires. Des records de chaleur jamais enregistrés ont été relevés et cela a fait de la casse dans nos potagers. Voici les conseils et astuces qu’il faut respecter lors d’une période de ce type.

Carte canicule

Potager au balcon

Les plantes cultivées en pots sur la terrasse ou le balcon sont très sensibles à la canicule et à la sécheresse car elles vivent dans un espace restreint et ne peuvent pas chercher l’humidité en profondeur dans le sol. Retrouvez ici notre DIY sur la fabrication d’une jardinière en palette parfaite pour les balcons et terrasses.

Elles sèchent très vite et il faudra donc compenser en les arrosant pratiquement tous les jours surtout si le balcon est orienté plein Sud. Arroser entre 10h et 17h n’est pas utile. En effet, pendant cette période les stomates des végétaux sont fermés et donc, par conséquent l’eau ne pénètre pas.  De plus, l’évaporation est trop forte et des gouttes sur les feuilles en plein soleil font effet loupe et peuvent détruire une plante !  De ce fait, il est préférable d’arroser tôt le matin, ou le soir afin d’optimiser le rendement.

Lors d’une canicule, il se peut qu’il y ait une restriction d’eau. Dans ce cas, il faut s’organiser pour récupérer un maximum d’eau. Bien sûr, vous pouvez récupérer, avant l’été en anticipation, l’eau de pluie en la stockant. De plus, il existe différents moyens de récupération d’eau via la gouttière : Certains se branchent directement à celle-ci, d’autres se suspendent. À vous de voir ce qui est le mieux en fonction de la configuration de votre balcon. Vous pouvez aussi récupérer l’eau de votre douche, dite grise. Il faut bien sûr attendre que la chaleur de celle-ci redescende avant de l’utiliser. Tout comme l’eau utilisée pour laver les légumes ou les faire cuire. De même pour les pâtes ou le riz.

Pour protéger nos plantations, il faut les mettre à l’ombre. Si vous en avez la possibilité, les protéger à l’ombre naturelle est la meilleure option possible. Cependant, si ce n’est pas le cas, il faudra en créer. Souvent, sur un balcon ou une terrasse, le manque de place est présent. De ce fait, il faut savoir être astucieux. Un voile d’ombrage est une très bonne alternative.

Cet été, lors des journées les plus chaudes, les températures pouvaient monter jusqu’à 45°C en soleil direct dans les régions les plus chaudes. Cela permettrait de gagner jusqu’à 12°C en fonction de l’ombre utilisée.

Ombre balcon
Paillage

Une autre astuce qui permet de garder au maximum la fraîcheur de votre potager, et de pailler. Cette méthode évite que le sol surchauffe pendant la journée, tout en limitant l’évaporation de l’eau d’arrosage. Il faut en installer partout où le sol est à nu. Cette couche protectrice devra, dans l’idéal, mesurer 10 à 20 centimètres de haut afin de maximiser son effet. Elle limitera aussi le développement de mauvaises herbes qui entrent en compétition avec les plantes du jardin pour la capture de l’eau et des substances nutritives. Nous vous conseillons d’utiliser un paillis de couleur claire car ils ont l’avantage de réfléchir un maximum de rayons du soleil, ce qui permet de garder une relative fraîcheur dans le sol.

Il existe plusieurs types de paillage :

  • Décoratif : Gravillons, coquillages, ardoise, galets, écorces de pins, etc…
  • Matériaux organiques : Herbe tondue, paille, fougères, feuilles mortes, etc…

Attention certains paillages ne sont pas vraiment adaptés aux fortes chaleurs. Par exemple le paillage en ardoise est sans doute plus pertinent pour une utilisation hivernale.

Comme vous le savez, durant une canicule, les plantes risquent la déshydratation. Plus le volume d’une plante est important, plus l’évaporation de l’eau est forte. Ainsi, il faut tailler ses végétaux afin de limiter leur volume. Cependant, attention à ne pas trop les tailler. En effet, certaines branches, feuilles ou autres permettent de produire de l’ombre. Et comme expliqué plus haut, cette ombre est vraiment importante !

Potager au jardin

Dans le cas d’un potager dans un jardin, les fruits et légumes subissent eux aussi de plein fouet les effets conjoints de la canicule et de la sécheresse. Les conseils sont principalement les mêmes que pour un potager sur balcon, mais les pratiquent ne sont pas forcément les mêmes.

Commençons par l’arrosage de vos plantes. Tel qu’indiqué précédemment, la restriction d’eau peut vous empêcher d’arroser copieusement vos plantes tous les jours. Dans ce cas, un jardin est bien plus pratique pour mettre en place un système de récupération et de stockage d’eau. Ils peuvent être de plusieurs types : Marre, puits, récupération d’eau de pluie via la gouttière, etc…

Récupération eau gouttière

Comme expliqué dans notre premier paragraphe, il est conseillé d’arroser tôt le matin, ou après le coucher du soleil le soir. Mais attention: Si vous utilisez l’eau de ville où l’eau d’un puits, sa température très fraîche par rapport à la température ambiante va provoquer un choc thermique pour vos végétaux exposés à une journée de forte chaleur. Si vous arrosez en fin de journée, il se peut que des maladies apparaissent telles que l’oïdium ou diverses pourritures. De ce fait, avec ces moyens d’arrosage, il est préférable d’arroser tôt le matin.

Au cœur des journées les plus chaudes, surtout en période de canicule, les végétaux montrent des signes de faiblisses et ce malgré les arrosages quotidiens : des brûlures sur les feuilles apparaissent, sécheresse, affaissement des plantes, etc… Pour contre cela, il est important de les protéger en créant de l’ombre. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Si vous disposez de végétaux suffisamment bas, vous pouvez poser des cagettes reversées, elles filtrent le soleil et laissent passer suffisamment d’air.
  • Si vous disposez de végétaux plus hauts, vous pouvez installer des ombrières. Pour cela il suffit de planter quelques poteaux en bois et de tirer un tissu ou une toile.

Malgré toutes ces préconisations, le manque d’eau, la chaleur écrasante et le soleil brûlant craquellent la terre qui forme alors une croûte dure laissant difficilement passer l’eau d’arrosage.

Un binage régulier du sol aidera à y remédier. C’est une pratique extrêmement importante en cas d’extrême chaleur. En effet, retourner la terre permet au sol de mieux respirer, ce qui présente deux avantages pour les végétaux : L’eau s’imprègne mieux dans la terre et vous enlevez toutes les mauvaises herbes qui pompent inutilement l’eau qui doit bénéficier en priorité à vos légumes.

Binage

Enfin, la dernière, recommandation et pas des moindres est de pailler son potager. De la même manière que si vous aviez des plantations en jardinière ou en pot, cela empêchera aux mauvaises herbes de repousser avec le binage et permettra de nourrir la terre par lente décomposition si vous utilisez une matière organique. Par exemple, si vous tondez votre pelouse, faites sécher l’herbe coupée et utilisez la pour pailler votre potager.

 

Avec tous ces éléments en votre possession, il est désormais possible d’accueillir plus sereinement la prochaine grosse vague de chaleur. Cependant, un potager demande de l’attention, il ne faut donc pas se reposer sur ses lauriers. Une journée sans entretien lors d’une canicule peut s’avérer fatale.