Clotures Grillages
Comment protéger son jardin à la période des giboulées de mars
Publié le 06-03-2020

Les giboulées de mars sont bien là !

Après l’hiver… le printemps !

… mais aussi les giboulées de mars qui annoncent parfois de mauvaises surprises dans le jardin.

Nuage annonçant averses et giboulées

Que sont ces fameuses giboulées de mars ?

Averses brèves souvent accompagnées de vent, de grêlons et parfois de neige, les giboulées nous donnent rendez-vous chaque année à la fin de l’hiver, entre février et avril.

…et comment se forment-elles ?

Entre la fin de l’hiver et le début du printemps, les températures se réchauffent petit à petit.
L’air est encore froid en altitude (5000 m) mais il se réchauffe au sol (0 à 5000 m).
Ces écarts de températures générés à cette période sont importants et provoquent une grande instabilité de l’atmosphère.
Les échanges d’air transforment l’humidité en particules de glace dans les nuages.
Celles-ci retombent, sous forme de pluie ou, s’il fait froid au niveau du sol, sous forme de neige, grésil  ou grêlons.

Que se passe-t-il dans le jardin?

Après la giboulée… la dévastation !
Ce phénomène bien qu’impressionnant est éphémère. Mais quelques minutes suffisent pour causer des dégâts irréversibles au jardin

Alors mieux vaut prévenir…

protéger ses plantes en les mettant sous serres protectrices des giboulées de mars

Pour éviter les dégâts, vous pouvez prendre quelques mesures simples :

  • consulter la météo régulièrement afin de vérifier l’annoncée des giboulées
  • installer des filets anti-grêle (maillage ultra-résistant contre les chutes de grêle en provoquant un effet rebond). Il est possible d’utiliser des voiles d’hivernage ou des sacs poubelles
  • utiliser des serres pour protéger les plantes les plus fragiles
  • protéger le potager avec des planches de bois
  • rentrer les pots en intérieur

 

De manière plus générale, Il faut aussi penser à :

  • rentrer les meubles de jardin
  • mettre les autres affaires stockées dans le jardin à la cave sur des cales ou dans des boites en plastique
  • couper les branches des arbres qui touchent les fenêtres ou le toit
  • vérifier que les gouttières et les bouches d’évacuation sont bien dégagées

Penser à l’option assurance habitation !
Selon les options choisies, les dégâts peuvent être couverts en cas de tempête, de grêle, de neige. Si tel est le cas : prendre des photos des dégâts et prévenir l’assureur dans les 5 jours.
BON A SAVOIR : il existe des “packs jardin”, en option, ce qui peut être utile pour couvrir les aménagements extérieurs.

… que guérir

végétation déchiquetée par les giboulées de mars

Tout est dévasté… mais tout n’est pas perdu !
Il est possible d’aider les plantes rescapées à repartir du bon pied. Si tout est fait dans les règles.
 2 à 3 semaines suffiront pour que les plantes soignées repartent de plus belle !

Alors que faire ?

De manière générale, pour sauver une future récolte ou nos belles fleurs d’été, il faut nettoyer immédiatement :

  • arracher
  • tailler tout ce qui est haché, déchiqueté, cassé
  • redresser toutes les plantes affaissées en les tuteurant si nécessaire
  • nettoyer les déchets au sol (afin que les maladies et les moisissures ne s’installent pas)
  • soigner (à la bouillie bordelaise) si besoin
  • nourrir : un apport d’eau et d’engrais pour bien faire repartir les plantes

Les outils indispensables pour arracher et tailler sont les suivants :

  • le sarcloir ou la binette : dans le but d’arracher les plantes
  • la bêche : afin de couper les racines gênantes
  • le sécateur : pour couper les feuilles et les racines des plantes
  • le coupe-branche
  • la serpette : en vue de couper les petites branches

Notons qu’il faut toujours utiliser des outils de coupe parfaitement désinfectés afin d’éviter tout risque de contamination des végétaux.

Et surtout… NE PAS OUBLIER LES GANTS DE JARDIN POUR LA PROTECTION DES MAINS

Au potager

  • les carottes et haricots vont repartir facilement
  • les tomates, courgettes, poivrons, aubergines, salades, radis ou encore les choux (et les plantes annuelles) abîmés sont à arracher et ressemer ou replanter (pour les rescapés, les traiter à la bouillie bordelaise
  • les framboisiers vont en profiter pour refaire des tiges secondaires
  • les fruitiers en général sont à nettoyer et soigner si besoin

Point particulier pour les fruitiers :
Quelques plaies occasionnées par la grêle sur les tiges et sur les branches des arbres ne sont pas dangereuses.
Si elles sont trop nombreuses et que l’écorce est trop endommagée, il vaut mieux être radical et couper à ras de terre.
Il suffit souvent de cinq ou six heures pour que les bords des plaies faites à l’écorce se dessèchent et changent de couleur. L’air pénètre entre le bois et l’écorce et sépare les deux parties.

Les plaies et contusions, en obstruant l’écorce, gênent la circulation de la sève.
Dans ce cas, il convient de supprimer toutes les parties endommagées ou qui ont changé de couleur.

Enduire ces plaies avec de l’onguent de St-Fiacre* ou les recouvrir avec du goudron de pin pour les protéger.

* Pour préparer l’onguent de Saint-Fiacre (protection totalement écologique) :
Mélanger soigneusement : 1/3 d’argile, 1/3 de compost tamisé, 1/3 d’eau.
Appliquez au pinceau en noyant généreusement les anfractuosités de l’écorce. L’onguent tient plusieurs semaines.

Au jardin

  • les haies et arbres d’ornement sont à tailler immédiatement après l’épisode de giboulée
  • les vivaces : asters, rudbeckias, coréopsis… ou les plantes tubéreuses : dahlias ou les bégonias, peuvent encore repartir du pied ou à partir de bourgeons auxillaires, une fois nettoyés
  • les hostas (et vivaces à feuilles larges) ôtés de leurs feuilles abîmées se rétabliront après 3 semaines

Point d’attention sur le sol :
La violence des gouttes de pluie et des grêlons peut avoir damé le sol en surface.
Dès que la terre est sèche, il faut casser au moyen d’un sarcloir ou d’une binette cette croûte afin de permettre la respiration des racines.

Pour casser ou creuser dans la terre :

  • la pioche
  • la bêche
  • la fourche bêche
  • le louchet

En vue d’aérer la terre :

  • la houe
  • la griffe
  • le croc
  • la binette
  • la serfouette

Afin de transporter la terre ou d’autres matières :

  • la brouette
  • la pelle
  • la fourche

Armés de ces bons conseils, le bien être au jardin sera vite de retour et il fera bon vivre dès cette période passée…

Après la giboulée soudaine le soleil revient dans le jardin

Afin de compléter cet article sur les giboulées de mars… et au vu du grand retour des températures proche de zéro… découvrez comment combattre le gel au jardin

Marie

Fan de graphisme, de photo et de street art, amoureuse des petites bêtes et adepte du jardinage… même si mes plantations ne sont pas toujours reconnaissantes 😉