Clotures Grillages
huiles essentielles
Publié le 05-06-2019

DIY huiles essentielles

L’aromathérapie est l’art de se soigner avec des huiles essentielles à ne pas confondre avec les huiles végétales. Ce sont des substances odorantes volatiles qui s’évaporent et se diffusent dans l’air. C’est une méthode non conventionnelle qui est utilisée en complément d’un traitement médical.

Depuis quand les huiles essentielles existent-elles ?

Les huiles essentielles tiennent leurs premières utilisations il y a plusieurs millénaires. En effet les civilisations des quatre coins du monde avaient déjà connaissance des vertus thérapeutiques des plantes. Ce n’est qu’après la révolution industrielle du XXe siècle que l’extraction des huiles essentielles par distillation à vapeur d’eau émerge. Cependant les véritables pionniers de l’aromathérapie et de le la parfumerie sont Gattefossé, Valnet et leurs élèves.

J-M Gattefossé s’est vu plongé ses mains dans l’huile essentielle de lavande juste après une brûlure lors de ses expériences en laboratoire. Instantanément soulagé, il guérit ses mains à une vitesse affolante et décide donc d’étudier plus amplement les huiles essentielles et leurs bienfaits. L’aromathérapie est née.

Comment les huiles essentielles sont fabriquées ?

Les huiles essentielles sont fabriquées selon différent processus mais le plus connu et le plus simple reste celui de la distillation par la vapeur d’eau. Cette technique consiste à faire chauffé et évaporer l’eau dans un alambic. La vapeur traverse les végétaux tout en captant les arômes qui contiennent l’essence. (On qualifie les huiles essentielles d’essence car elle ne sont pas issues d’une matière grasse)

Ces molécules étant plus légères que l’eau vont être acheminées grâce au tuyau de l’alambic dans une colonne de refroidissement. C’est à ce moment que qu’intervient un changement d’état appelé condensation, la vapeur contenant l’essence se liquéfie pour couler dans un récipient.

Il ne reste plus qu’à attendre que le récipient se remplisse et à récupérer l’essence qui se trouve au-dessus de l’eau vu que l’essence est plus légère. Il existe bien d’autres méthodes comme l’hydro-distillation qui ressemble fortement à la technique ci-dessus ou encore l’extraction par CO2 mais qui est d’avantage coûteuse.

Comment distiller ses huiles essentielles soi-même

Pour produire soi-même ses huiles essentielles il est plus efficace d’utiliser le processus de la distillation à vapeur et bien évidemment il est conseiller d’utiliser des herbes bio et de les récolter au moment de la floraison (la menthe et la lavande sont top pour un premier test) pour augmenter la qualité de votre huile.

Afin d’effectuer votre première distillation il est important de se procurer le matériel adéquat à votre expérience de chimie.

Matériel nécessaire :

  • Un réchaud ou un trépied à gaz
  • Une prise 220 Volt 10A pour la pompe
  • Un tournevis cruciforme
  • Un sceau ou une bassine pour immerger la pompe
  • De l’eau de source pour que l’extraction soit d’avantage pure
  • Un générateur de vapeur (cocotte-minute à soupape raccorder avec un tuyau)
  • Vos plantes aromatiques (bio si possible)
  • Des petits flacons en verres sont parfaits

A ce jour il existe un nombre incalculable d’huiles essentielles. Les effets varient selon les plantes aromatiques utilisées lors de la distillation. Beaucoup de ces huiles présentent des effets très intéressant sur l’organisme. L’idéal pour les utilisées et de se procurer un diffuseur à bâton ou même électrique qui on tout de même un design élégant.

huiles essentielles diffuseur

Notre sélection d’huiles et de leur bienfaits

  • Lavande aspic : Brûlures, morsures d’animaux, piqures, cicatrisant, anti-inflammatoire, antidouleur
  • Menthe poivrée : digestion, detox, douleurs, migraine, l’appétit, démangeaison
  • Ravintsara : antivirale, antibiotique, sphère ORL, défense immunitaire, fatigue nerveuse & psychique
  • Eucalyptus radié : antivirale, antibactérien, évacue les sécrétions, anti-inflammatoire, antifatigue, anti-frilosité
  • Arbre à thé : anti-infectieuse, antiseptique, antivirale, antibactérienne, antifongique, acné, défense immunitaire, hygiène buccale, radio protectrice.
  • Lavande fine : Apaisante, sédative, cicatrisation, douleurs musculaires, circulation sanguine, répulsif insecte et poux.

Certaines huiles sont également néfastes à forte dose et au long terme, il est recommandé de demander conseil à un médecin spécialisé dans l’aromathérapie et dans les pharmacies.

Conservation

Les huiles essentielles sont des produits qui résistent aux différents microbes. Cependant il est conseillé les conserver dans un flacon en verre ou en aluminium si vous ne voulez pas de mauvaise surprise, certaines huiles sont corrosives. Il est également conseiller de conserver les flacons remplis  à l’abri de toute chaleur et de la lumière. Une boîte est parfaite pour la conservation de vos flacons préférés.

Récapitulatif des bons usages :

  1. Demander l’avis d’un médecin
  2. Respecter les dosages prescrit par celui-ci
  3. Prohibition pour les femmes enceintes et allaitantes et les jeunes enfants
  4. Ne pas appliquer sur les muqueuse
  5. Lavez-vous les mains après application (surtout si c’est une application locale)
  6. Conserver à l’abri de la chaleur et de la lumière

N’oubliez pas que la conception d’huiles essentielles est une activité ludique et enrichissante avec les enfants ou ses amis. Rien de tel que du fait-maison pour une grande satisfaction.