Clotures Grillages
fleurs temps
Publié le 29-05-2019

DIY : Fleurs éternelles 100% naturelles

Fini les fleurs en plastique, place aux végétaux stabilisés. Donnez un aspect plus vrai que nature à vos plantes favorites tout en laissant libre court à votre imagination en composant divers assemblages. Bien que les « vraies » plantes ont un charme éphémère, les plantes stabilisées en ont tout aussi.

De nos jours nous pouvons retrouver de plus en plus de plantes stabilisées dans nos demeures, nos bureaux ou même dans les halls d’immeubles. Le principe de stabilisation d’une plante est de la figer dans le temps et dans l’espace durant plusieurs années.

Recherches et aboutissements sur l’arrêt du temps

Les premiers brevets portant sur la stabilisation des plantes datent des années 1970. Depuis, plusieurs méthodes ont émergés. Mais ce n’est que dans les années 1980 après les recherches de trois scientifiques (un suédois, un français et un italien) que le procédé a vu le jour. Ce qui à permis de développer les technologies et toute l’industrie autour de la stabilisation des plantes. Suite à ces événements, ce sont les jardins verticaux et les roses figées qui ont fait le succès de ce procédé. Un projet novateur pour l’époque visant à arrêter le temps sur des organismes végétaux. C’est assez dingue dit comme cela…

Bien des avantages

Se procurer des plantes stabilisées permet d’obtenir des créations uniques, tout en ne dépensant pas trop d’argent malgré le fait qu’elles soient plus chères qu’une plante normale (il faut bien payer le savoir faire !).

Cependant cela vous apportera bien des avantages. En effet le fait d’acheter des plantes figées vous permettra de faire des économies en eau, de plus si vous êtes un globe-trotteur pas besoin de dire à vos amis ou vos voisins de venir arroser vos plantes. (Et qui souvent au final meurent tout de même parce que qu’elles n’ont pas été arrosées). Et dernier point, les enfants arrêteront de dire : «  Mais ce ne sont même pas des vraies fleurs, elles sont en plastique ! »

mur végétalisé

Procédés et techniques de stabilisations

Actuellement toute les plantes ne peuvent pas être stabilisées. C’est un procédé assez complexe qui varie selon si c’est du feuillage, des fleurs ou encore de la mousse. Il est important de dissocier les deux grands principes que sont la stabilisation et la préservation végétale. La stabilisation se fait à partir de plantes fraîches contrairement à la préservation qui se fait à partir de végétaux séchés.

Il existe 5 procédés :

  • La stabilisation par capillarité (feuillages) : C’est la technique de stabilisation de base. La plante est plongée dans le fluide stabilisant à base de glycérine végétal, de nutriments, de colorants alimentaires et bien sûr d’eau. La glycérine permet de conserver l’eau à l’intérieur de la plante, les nutriments nourrissent la plante, le colorant permet d’obtenir la teinte souhaitée.

  • Stabilisation par double immersion (fleurs) : Cette technique est la plus utilisée. Les fleurs utilisées pour ce procédé doivent être fraîchement cueillit si vous voulez que la stabilisation fonctionne correctement.

Elle fonctionne en deux temps :

  1. Le premier bain consiste à immerger la fleur dans de l’alcool pur durant 24 heures, cela permet de déshydrater la fleur en conservant sa forme originelle malgré sa couleur.
  2. Le second bain est composé d’alcool, de propylène-glycol et comme la stabilisation par capillarité, de colorants alimentaires et de glycérine végétale.

  • Préservation par immersion (fleurs, mousses, lichens) : Une fois séchée, il faut immerger la plante dans la même solution que la stabilisation par capillarité en la chauffant au préalable à 40°C au minimum. Cela apportera de nouveau de la souplesse aux végétaux ainsi que la teinte souhaitée. Une fois sortie de la solution il faut rincer puis sécher la plante abondamment. La qualité restera tout de même à désirer. Il vaut mieux opter pour la stabilisation qui reste tout de même plus fiable que les techniques de préservations.

  • Préservation par pulvérisation (mousses) : Ce procédé ressemble beaucoup à la préservation par immersion. Il est utilisée pour les mousses principalement. Cette technique consiste à pulvériser les végétaux séchés directement avec la solution préalablement préparée. Le temps de séchage est donc réduit vu que la plante n’est pas immergée directement. Cela impact également le temps de conservation, logique !

  • Les techniques mixtes : La stabilisation peut s’effectuer en combinant plusieurs procédés. Il est possible de déshydrater la plante avec de l’alcool pour tenter de la replonger dans la solution. Libre court à votre imagination, vous trouverez peut-être une technique innovante et prometteuse !
flower fish

Avantages écologiques

Les différentes techniques présentées ci-dessus offrent bien des avantages écologiques:

  1. Techniques 100% naturelles !
  2. Les plantes stabilisées ont une durée de vie au moins 50 fois supérieure à celle d’une plante normale.
  3. Economie d’eau, de temps et d’argent.
  4. Réduction importante de l’impact carbone. (le transport ne nécessite pas d’être très rapide)

Puis ça reste magnifique d’avoir une rose figée dans le temps non ?