Clotures Grillages
Bandeau : Comment choisir un parasol ?
Publié le 04-01-2022

Quels sont les critères pour choisir un bon parasol ?

Vous êtes sur le point d’acheter un parasol et vous n’arrivez pas à vous décider. Voici quelques points qui peuvent vous aider à prendre votre décision.

Les différents types de parasols ?

Choisir la forme de son parasol

Les principales formes de parasols disponibles dans le commerce sont :

  • Le parasol rond

C’est la forme la plus classique, elle est particulièrement adaptée pour ombrager une table de forme ronde.

  • Le parasol carré
  • Le parasol rectangulaire

La combinaison de plusieurs formes de parasol peut permettre d’ombrager une zone aux formes biscornues.

Choisir son type de parasol

Parasol droit

C’est le modèle le plus classique, utilisé depuis de nombreuses années.

L’atout majeur du parasol droit est sa stabilité : Grâce à la position centrale de son pied, il offre une très bonne stabilité.

Parasol inclinable

Ce modèle un peu plus technique est équipé d’un tilt qui permet d’incliner la toile dans le sens souhaité.

Contrairement au parasol droit, sa capacité à s’incliner permet de ne pas avoir à déplacer le parasol lorsque le soleil bouge. Il y a donc moins de manutention à prévoir et peu ou pas de déplacement de charges lourdes notamment du socle.

Parasol Déporté

On parle de parasol déporté, car son mat n’est pas central, il est excentré.

Comme son pied n’est pas central, la surface d’ombrage est supérieure puisque sa base ne fait pas obstacle, toute la place ombragée est disponible.

La toile de ce parasol déporté est inclinable et tourne à 360° afin de suivre le soleil et de protéger la zone toute la journée sans bouger le socle. On évite ainsi des manutentions fastidieuses durant lesquels on risque de se blesser, il suffit d’incliner la toile selon le parcours du soleil.

Parasol droit Parasol inclinable Parasol déporté
Atouts – Stabilité

– Solidité du mat

– Orientable en direction du soleil

– Inclinaison possible pour une meilleure protection

– Espace d’ombrage plus important
– Inclinaison à 360 degrés pour une protection optimale

Quelle couleur de parasol choisir ?

Au moment de choisir la couleur de votre parasol, il est parfois difficile de faire un choix tranché et les hésitations sont nombreuses. Voici donc quelques informations qui peuvent finir d’orienter votre choix.

Dimension esthétique

Comme l’expression le dit si bien « tous les gouts sont dans la nature » et il n’existe pas de règle absolue sur le sujet. Deux courants dominent cependant.

  • Le premier préconise de faire en sorte d’avoir une harmonie des couleurs. L’idée étant d’accorder la couleur du parasol avec celle du mobilier de jardin, des menuiseries ou du revêtement du sol.
  • À l’inverse d’autres considèrent que le parasol doit être un accessoire de rupture. <il va dynamiser l’ensemble en apportant une nouvelle touche déco et de nouvelles couleurs.

Mais attention, la dimension esthétique ne doit pas être le seul point d’attention pour votre choix

Résistance aux UV : Quelle est la couleur qui résiste le mieux aux UV ?

Il faut savoir qu’une toile de bonne qualité fabriquée en Europe est conçue pour résister aux agressions des rayons UV.

Si ce n’est pas le cas, une surexposition aux rayons UV peut détruire les pigments organiques présents dans les encres de coloration de la toile.

Les encres de qualités noires ont généralement une bonne résistance aux UV, car le pigment utilisé est souvent le noir du carbone qui ne se désintègre pas.

Les pigments colorés sont eux plus sensibles aux rayonnements UV, notamment le rouge et les couleurs contenant des pigments rouges qui palissent plus vite. C’est pourquoi les couleurs de certaines toiles de parasol peuvent se ternir plus ou moins rapidement sous l’effet des UV.

Température sous le parasol : Quelle est la couleur qui laisse moins passer les UV ?

 

Plus une couleur est sombre, plus elle absorbe de la lumière et de l’énergie lumineuse, qui se transforme en chaleur.

Lorsqu’il est au zénith, le Soleil émet près du sol près de 1 000 watts par mètre carré.

Une toile de couleur noire absorbera jusqu’à 90 pour cent de cette énergie. C’est pourquoi la couleur noire est par exemple utilisée pour la fabrication de panneaux solaires.

À l’inverse, si l’on souhaite réduire l’échauffement solaire, on utilise la couleur blanche, car elle renvoie presque toute la lumière incidente. Ce qui explique que les murs des habitations des pays ensoleillés soient peints en blanc.

Mais cette analyse est un peu simpliste et la réalité est un peu plus complexe. Car sinon pourquoi les Bédouins choisissent-ils d’utiliser des toiles de tente noires plutôt que blanches ?

Car pour établir le véritable bilan énergétique d’une toile, il faut aussi prendre en compte la façon dont il perd de l’énergie grâce au rayonnement. Une toile rayonnera d’autant plus qu’elle est chaude. En d’autres termes, un bon absorbeur est aussi un bon émetteur.

Le noir qui absorbe beaucoup va également beaucoup émettre.

Inversement le blanc qui absorbe moins que le noir va également moins émettre.

C’est une des raisons qui expliquent que certains animaux de l’arctique comme l’ours polaire soient blancs. Ils augmentent ainsi leur capacité à conserver la chaleur qu’ils produisent, dans une zone où le faible rayonnement ne leur permet pas vraiment d’emmagasiner de la chaleur extérieure.

Le choix d’une tente noire pour les Bédouins s’explique par deux phénomènes :

  • L’ombre produite par la tente
  • La ventilation de la tente

Nous avons vu que la couleur noire absorbe mieux le rayonnement solaire, ce qui permet d’obtenir un meilleur ombrage qu’une toile blanche de même épaisseur.
Nous avons vu que la toile noire est aussi une très bonne émettrice de la chaleur qu’elle emprisonne ce qui risque de trop chauffer l’air qu’elle emprisonne.

C’est pourquoi les Bédouins ouvrent largement leurs tentes, et voici ce qui se passe :

  • L’air en contact avec le tissu noir s’échauffe, se dilate, et devient moins dense que l’air ambiant, il s’élève avant de quitter l’abri par le haut emportant avec lui la chaleur que lui a transmise la toile.
    Phénomène qui va entrainer une aspiration de l’air extérieur moins chaud sous la tente. C’est le phénomène de la convection, un mouvement de l’air constant qui renouvelle l’air de la tente, même en l’absence de brise.
Schéma de la convection dans une tente bédouin

Alors, n’ayez plus peur de choisir du noir ou toute autre couleur pour votre parasol.

Protection contre les UV

Vous avez surement déjà vu les indices de SPF « Sun Protector facteur », FPS en Français « Facteur de protection solaire » ou encore IP pour « Indice de protection » présent sur les crèmes solaires et certains cosmétiques. Des indices qui indiquent le niveau de protection contre les UV.

Un indice existe également pour les toiles de parasols. Car elles sont également censées nous protéger contre les rayonnements nocifs du soleil.
Il s’agit de l’UPF « Ultraviolet Protection Factor », son échelle est différente de celles du SPF, mais la logique est la même.

Le standard UPF a été créé en 1998 grâce à l’association qui à l’origine regroupait trois laboratoires de tests textiles :

  • Hohenstein Group, en Allemagne
  • Swiss Textile Testing Institute TESTEX, en Suisse
  • Austrian Textile Research Institute, OETIen Autriche

Depuis, l’association qui s’appelle à présent International Testing Association for Applied UV Protection a grandi. Elle regroupe huit organismes de certification, dont l’IFTH pour la France.
Elle édite la norme UV STANDARD 801.

Label UV standard 801 pour parasol

L’UPF évalue la performance des textiles destinés à la production d’ombrage sous différentes conditions climatiques et météorologiques.

Pour cette évaluation des échantillons de toiles sont évalués pour estimer leur capacité de protections sous contraintes. Ils sont par exemple :

  • Étirés
  • Humidifiés
  • Usés par des procédés mécaniques
  • Lavés en machine
  • Lavés à sec
  • Exposés aux éléments climatiques

 

Ensuite, le laboratoire de test évalue, la performance en matière de protection aux UV, et la compare à celle d’un échantillon non soumis à une contrainte.

L’échelle de l’indice UPF varie de 10 à 50+ :

  • Faible protection ⟹ UPF entre 10 et 19
  • Haute protection ⟹ UPF entre 20 et 29
  • Très haute protection ⟹ UPF entre 30 et 49
  • Protection optimale ⟹ UPF 50 et plus

 

Un parasol UPF 50+ avec une toile foncée bloque 98% des UV contre 96% pour une toile claire.

L’indice UPF n’est en aucun cas une garantie contre la décoloration de la toile. Il exprime la qualité de la barrière de protection entre la peau et les rayons UV assurée par la toile.

Couleur de parasol qui attire le plus les insectes

On peut enfin se demander quelle est la couleur qui attire le plus les insectes. Que vous souhaitiez attirer des insectes pollinisateurs, la couleur du parasol peut vous y aider. Concernant les moustiques, il semble que ce sont davantage les sources lumineuses qui les attirent.

Découvrez le test des couleurs.

Quelle taille de parasol choisir ?

 

Pour déterminer la taille que devra avoir votre futur parasol, il vous faut savoir quelle est la surface d’ombrage ou d’envergure que vous souhaitez obtenir.
C’est-à-dire la surface totale que vous souhaitez ombrager. Ainsi pour une surface de 12m2, vous pourrez par exemple opter pour un parasol de 3 mètres par 4.

Ainsi demandez-vous si votre besoin est de protéger du soleil trois chaises longues, un coin repas, un espace restreint sur le bord de la piscine, une petite terrasse d’appartement ou encore un balcon.

Il existe des parasols de toutes tailles. Le parasol déporté offre des tailles d’ombrages importantes. Il peut mesurer jusqu’à 2 mètres 50 de diamètre ou 3 mètres par 4 mètres de longueur.

Quel poids pour lester un parasol ?

 

Le poids nécessaire pour lester votre parasol est largement lié à l’envergure de sa toile. Plus la toile est grande plus la prise au vent augmente et plus le poids nécessaire au lestage augmente.

Le calcul est le suivant :

  • Parasol classique

Longueur de la toile (en m) x largeur de la toile en (m) x 10 = poids minium du pied de lestage e (en kg)

Par exemple, pour un modèle standard sur le marché dont la toile de 3 x 3 mètres soit 9 m² de toile, le poids minimum de lestage est de 90 kg pour le pied.

  • Parasol déporté

Longueur de la toile (en m) x largeur de la toile en (m) x 20 = poids minium du pied de lestage e (en kg)

 

Le poids de lestage va aussi varier en fonction du type de parasol. Un parasol déporté nécessitera plus de poids pour assurer un bon lestage. Pour un parasol déporté de 3metres par 3 il vous faudra compter entre 130 et 200kg pour le lester.

Différentes solutions existent pour le lestage.

Vous pouvez par exemple opter pour des dalles en béton ou en acier qui se place ensuite dans un socle.

Mais un socle de parasol à poser peut également être en :

  • Béton
  • Métal
  • Fonte
  • Granit
  • Bois
  • Résine à remplir de sable

Toutes ces matières peuvent également être recouvertes de résines pour des questions d’esthétique. Pour faciliter le déplacement des socles, certains sont équipés de roulettes.

Comment faire tenir un parasol sans pied ?

Si vous ne souhaitez pas utiliser un socle, vous pouvez envisager de :

  • Sceller votre mat au sol. Vous devez y intégrer un système qui vous permettra de placer le mat de votre parasol. Il peut s’agir d’un tube, mais dans ces cas-là votre mat toit être assez long. Il existe également des systèmes d’accroches spécifiques.
  • le poser sur des platines fixées au sol.

Le plus efficace étant le scellement béton. Veillez à prévoir une installation efficace pour éviter tout risque d’arrachement.

.