Clotures Grillages
Bandeau de présentation Sciences participatives
Publié le 12-01-2021

Tour d’horizon des Sciences Participatives

La science participative en quelques mots c’est quoi ?

Les sciences participatives englobent des techniques de production de connaissances scientifiques qui sont obtenues grâce à la participation d’acteurs non scientifiques. Des individus ou des groupes d’individus vont donner un peu de leur temps pour observer et transmettre les résultats de leurs observations.

Les recherches participatives peuvent se faire dans une grande diversité de disciplines ou de sujets et les méthodes et finalités sont également très variées.

Petite histoire des sciences participatives en France

Qui a dit que la science était réservée à une élite d’experts ?

Grâce à la science participative, le grand public peut s’investir dans des programmes scientifiques d’envergure nationale.

Le muséum national d’histoire naturelle est le pionnier des sciences participatives en France. À la fin des années 80, il a mis en place Vigie-Nature un programme de sciences participatives ouvert à tous. Ainsi que vous soyez débutant ou très expérimenté, vous pouvez participer à la récolte de données scientifiques indispensables à la connaissance de la nature et de sa biodiversité.

Les observatoires Vigie-Nature sont créés par des associations partenaires et mis en œuvre grâce à la mobilisation de réseaux d’observateurs volontaires.

Exemples de projets de sciences participatives

Le premier programme d’observation participative est créé en 1989, il concerne le suivi temporel des oiseaux communs (STOC). De nombreux programmes ont ensuite suivi et ont permis d’observer les papillons, les escargots, les pollinisateurs, les arachnides, les oiseaux, etc.

En s’impliquant dans de tels programmes, chacun de nous peut offrir aux programmes scientifiques de recherche sur la biodiversité des données de terrain cruciales dans toute la France et avec une grande rapidité.

Quelques exemples de programmes de sciences participatives ?

  • Observatoire de la biodiversité des jardins

Cet observatoire met en place des programmes de science participative sur la biodiversité des jardins en France. Ces programmes sont ouverts au grand public que ce soit un particulier, un élève dans le cadre scolaire ou toute personne souhaitant participer à la connaissance de la biodiversité.

C’est l’association de sauvegarde de la biodiversité en France et à l’internationale NOE et en partenariat avec le Muséum national d’histoire naturelle.

  • En 2006, a été lancé le premier programme sous le nom « d’observatoire des Papillons des jardins ».

Il a pour objectif premier d’améliorer les connaissances scientifiques des papillons et de leurs milieux de vie. Un tel programme permet aussi aux participants d’être sensibilisés à la fragilité de la biodiversité pour peut-être l’inciter à changer certains comportements.

Ce programme est reconduit chaque année de mars à octobre.

Papillon
Escargot
  • Programme d’observation des escargots

Trois fois dans l’année, au printemps en été et en automne, des protocoles liés à l’observation des escargots et des limaces sont également proposés.

Comment trouver un programme de sciences participatives ?

Les initiatives de ce type ne cessent de se développer, pour permettre aux personnes de choisir un programme approprié à leurs envies.

Portail des observatoires participatifs des espèces et de la nature

Pour vous aider dans vos recherches, le portail des observatoires participatifs des espèces et de la nature (OPEN) recense les différents programmes de sciences participatives et vous permet de les filtrer en fonction d’une région, d’un thème ou d’une espèce animale.

La recherche est très intuitive et guidée par de petits pictogrammes.

frise-syFrisemboles-open

Inventaire national du Patrimoine Naturel

 

L’INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel) a été officiellement lancé en 2005 pour reprendre et gérer les données du Secrétariat de la Faune et de la Flore (SFF) du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN)

L’INPN a pour objectif :

  • De gérer et alimenter une Banque Nationale de références sur la biodiversité française.
  • De diffuser les données de programmes nationaux qui référencent des données diverses :
    • Statuts d’espèces : Espèces menacées, taxonomie, protection de la règlementation, etc.
    • Espaces : zones protégées, patrimoine géologique, Natura 2000, etc.
    • Types de répartition : recensement au niveau national, inventaire départemental, inventaire des programmes de science participative, inventaires nationaux, etc.

Ainsi sur ce site vous découvrirez une liste d’observatoires de sciences participatives.

Une autre façon de contribuer à l’inventaire du patrimoine est d’utiliser des applications telles que celles de L’INPN.

Cette application incite à photographier un insecte singulier, une plante insolite ou un champignon inconnu puis à les partager. Une façon originale de contribuer à l’amélioration de la connaissance des espèces françaises.

Une autre façon de contribuer à l’inventaire du patrimoine peut se faire grâce à des applications telles que celles de L’INPN.

Cette application incite à photographier un insecte singulier, une plante insolite ou un champignon inconnu puis à les partager. Une façon originale de contribuer à l’amélioration de la connaissance des espèces françaises.

Logo INPN

Vous savez à présent que la possibilité de vous impliquer dans des programmes de sciences participatives est large et variée.

À vous de jouer !

.