Clotures Grillages
Banière confinement : Une alternative aux courses avec en image un panier de fruits et légumes
Publié le 21-04-2020

Faire ses courses pendant le confinement

Comment la pandémie nous a amené à modifier nos habitudes

La crise sanitaire représente une véritable catastrophe économique pour bon nombre de commerces et d’entreprises.

Alors que certains envisagent de mettre la clé sous la porte, d’autres se créer de véritables opportunités.

Quels sont ces commerces pour qui la crise “profite” ?

Pourquoi la pandémie a modifié notre manière de consommer ?

Femme Avec Masque Et Courses à La Main

Stade 2 :  Pré-confinement

Rappelons nous des paroles du Président usant de métaphore de la guerre pour parler de la crise sanitaire que nous traversons.

Une peur collective s’est alors installée et a modifié le rapport aux autres.

Notre vulnérabilité individuelle vis à vis de l’incertain est mise à rude épreuve.

Devant cette épidémie qui menace notre santé, les gens ont cherché à tout prix à se protéger pour éviter toute contamination.

La dernière semaine de pré-confinement, les consommateurs, inquiets d’une éventuelle pénurie se sont rués dans les grandes surfaces pour dévaliser les rayons. Lors de cette semaine, peu ordinaire, le chiffre d’affaire a dépassé les 2,7 milliards contre 2 milliards d’euros en temps normal. C’est au passage du stade 2 que les supermarchés ont connu une hausse spectaculaire.

Graphique représentant le chiffre d'affaire journalier de la consommation des français pendant le confinement

Quels sont les commerces qui peuvent rester ouvert ?

A l’annonce de ces fermetures soudaines, les commerçants sont sous le choc. Il est établi une liste de magasins pouvant rester ouvert.

Seuls peuvent exercer dans le secteur de bouche les commerces de 1ère nécessité :

  • Commerce de détail de produits surgelés
  • Commerce d’alimentation générale
  • Supérettes
  • Supermarchés
  • Magasins multi-commerces
  • Hypermarchés
  • Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé
  • Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé
  • Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives

Fermeture des marchés traditionnels

Information coronavirus et covid-19 Marché traditionnel fermé jusqu'à nouvel ordre

Le Premier ministre avait annoncé le lundi 23 mars, la fermeture des “marchés ouverts” en précisant que des dérogations pourraient être données lorsque le marché serait le “seul” moyen d’avoir accès aux produits frais.

Cependant, la réouverture d’un quart des marchés a été permise par dérogation après la mise au point d’un guide des bonnes pratiques sanitaires.

Pour les marchés n’ayant pas obtenu de dérogation, les producteurs et éleveurs ont dû trouver des solutions pour écouler leur stock.

Beaucoup se sont mis à livrer des paniers de “nourriture” ou on mis en place un drive afin de permettre aux clients de venir chercher leur commande.

Les marchés qui ont pu rouvrir se situent en général dans les petites villes et doivent scrupuleusement respecter les conditions sanitaires demandées par le gouvernement ; Organisation de la circulation des consommateurs, étals espacés etc…

Voici une carte des marchés ouverts sur tout Midi Pyrénées. Elle est réactualisée régulièrement.

(Source France bleu, carte coronavirus-marchés ouverts en Midi Pyrénées)

Marchés “couverts” ouverts :

Marché de Saint Cyprien

Marché Victor Hugo

Marché Carmélite (Carmes)

Source France Bleu

Photo d'un marché avec pancarte écrit marché intérieur ouvert
Marché de plein vent l'Esparcette place du Capitole
Marché de plein vent

Marchés “plein vent” ouverts          

  • Marché de Rangueil
  • Marché de Soupetard
  • Marché de la Faourette
  • Marché des Pradettes
  • Marché de Bellefontaine

S’ajoute à la liste des marchés de “plein vent” qui ont obtenu dérogation :

  • Marché de Croix Daurade
  • Marché de Bonnefoy
  • Marché des Sept Deniers
  • Marché de la place du Salin

(Source France Bleu)

Stade 3 : Le confinement modifie nos habitudes de consommation

Les Drives des supermarchés sont eux aussi pris d’assaut. Les gens souhaitent commander en ligne et récupérer leurs courses pour éviter tout contact. Cet afflux sur les plateformes des grandes enseignes est difficile à gérer : Connexions impossibles, aucun créneaux de disponibles, livraisons sous plusieurs jours… autant de problèmes qui incitent beaucoup de clients à abandonner l’idée du drive des grandes surfaces.

Face aux difficultés rencontrées, et aux mesures de confinement drastiques qui poussent les gens à réduire leurs déplacements, les consommateurs cherchent d’autres alternatives.

Impact du Covid-19 sur les consommateurs et la distribution

Livraisons en point relais, livraison à domicile, drive avec plages horaires aménagées pour désaturer les livraisons…. Dans un état d’urgence, les commerces alimentaires adaptent leur mode de travail et trouvent des solutions afin de faire vivre leur entreprise mais surtout faire vivre la population

Viandes, poissons, panier de fruits et légumes et produits en tout genres peuvent être directement livrés à domicile.

Même si cette pratique n’est pas nouvelle, elle trouve de plus en plus d’adeptes durant cette période de confinement.

L’engouement et la demande des consommateurs n’a pas tardé à s’exprimer sur la toile. Des groupes de partage entre producteurs locaux et consommateurs innondent les réseaux sociaux.

Le confinement a radicalement modifié la manière de consommer des français. Ils veulent « du producteur au consommateur. Acheter en circuits court des produits régionaux venant d’une agriculture paysanne et, dans un élan de solidarité participer à l’économie locale.

Graphisme représentant les pratiques alimentaires pendant le confinement

Faire ses courses sans bouger de chez soi

Comment trouver le bon plan pour se faire livrer des produits frais et de qualité ?

La région Occitanie a réagi rapidement en proposant une carte interactive gratuite afin de centraliser toutes les initiatives. Il suffit juste de se localiser pour identifier les commerçants et les producteurs locaux qui livrent.

Livraisons à domicile

On a pu voir naître depuis quelques années, des boutiques en ligne spécialisées dans la livraison de paniers de fruits et légumes proposant des produits frais issus de l’agriculture locale :

Face à l’afflux de commandes, certains ne peuvent assurer les livraisons et proposent des plages horaires aménagées pour mettre en place un service “Drive”.

Plateformes et applications :

  • La Ruche qui dit oui est une plateforme qui permet de commander des produits frais et locaux directement auprès de de 280 producteurs répartis sur la région toulousaine. Il suffit de s’abonner à la ruche de son quartier.
  • Fraichy est une application qui permet de commander des produits frais en ligne auprès des commerçants de son quartier.
  • Acheter à la source est une plateforme de cultivateurs et producteurs français

Pages et groupes Facebook

  • Service à domicile ou drive de fruits et légumes
  • Les produits locaux du 82
  • Ferme Laroque producteur
  • L’Occitanie Table propose des produits de la région directement livrés à domicile
Produits alimentaires dans sac à papier
Valérie

Je suis de nature plutôt curieuse et chaque expérience m’apporte toujours un peu plus dans mon épanouissement.
Epicurienne, j’aime cumuler les petits plaisirs de la vie.